Aujourd'hui l'économie - Aujourd'hui l'économie - Entre Covid et Brexit: l’économie britannique dans l’étau

Michel Barnier, le négociateur européen, est à Londres ce mardi pour entamer une huitième session de négociation avec les Britanniques, dans un climat hyper tendu. Londres laisse entendre qu'un non accord est de plus en plus plausible, alors que l’économie du Royaume-Uni a été durement frappée par le coronavirus. Le Royaume-Uni a été le pays occidental le plus durement affecté par la crise économique provoquée par la pandémie. Avec une contraction record de son PIB au deuxième trimestre, - 22%

  • Play Speed:
Content Keywords: économie Dominique bayardon économie accord
00:00:00
Et on en parle justement avec vous Dominique bayardon aujourd'hui l'économie Bonjour. Bonjour Nathalie une puisque Michel Barnier le négociateur européen étalon aujourd'hui 8e session de négociation avec les britannique Londres, laisse entendre que la Grande-Bretagne pourra se passer dans l'accord commercial alors que l'économie du pays est encore sous le choc du coronavirus. Le Royaume-Uni et est le pays le plus durement affecté par la crise économique provoquée par la pandémie avec une contraction record de son produit intérieur brut au deuxième trimestre - 22 % alors depuis l'activité, les entreprises privées a déjà fortement rebondit mais avec un sérieux bémol, les suppressions d'emplois sont toujours à l'ordre du jour et les patrons Anglais ont le moral dans les chaussettes un manque de confiance lit et bien sûr à la menace d'une nouvelle vague de covit mais aussi à l'autre lame de fond qui pourrait être noyé cette reprise à partir du 1er janvier prochain celle d'un brexit 100 ans.

00:00:59
Commercial c'est-à-dire l'application des sols règles de l'Organisation mondiale du commerce pour les échanges avec les pays de l'Union européenne Boris Johnson l'envisage sérieusement a priori pas un qui a dû tout par les conséquences négatives sur l'économie pour l'instant. Non seulement le gouvernement britannique n'avance pas d'un pouce dans ces discussions avec l'Europe mais il a par ailleurs et tu es incapable de signer et d accord avec les pays tiers comme Japon une quarantaine de protocole sont en souffrance et le brexit sera dans ce cas Dominique. Le prochain test de résilience pour l'économie britannique. Oui concrètement faute d'accord, il y aura beaucoup de désagrément des tracasseries des paperasses aux frontières donc des retarder couche supplémentaire pour les entreprises et on l'état actuel des préparatifs les importateurs comme les exportateurs britannique angoisse les acteurs de la logistique des pleurs l'amateurisme des autorités dans un courrier qui sont adressés au gouvernement, il y a quelques jours, il regrette que des dizaines de milliers de l'agent des douanes supplémentaires n'ai toujours pas été.

00:01:59
il paraît maintenant un peu tard pour y remédier l'application censé aider les transporteurs en route pour l'Union européenne n'est toujours pas au point tout comme le nouveau système informatique pour les formalités douanières dans l'urgence, le gouvernement britannique a pris des mesures pour accélérer la construction des parkings ou devront patienter les poids lourds qui ne seront pas en règle pour traverser une mesure à raillé par l'opposition au travail et un accord commercial est-il définitivement enterré bon à 7h les deux parties dramatise évidemment les gens les enjeux, il y a encore du bluff de part et d'autre pour obtenir au final le deal le plus avantageux, on sera au plus tard demain si l'accord de divorce prévoyons des règles très précise pour les échanges entre la Grande-Bretagne et l'Irlande du Nord sera oui ou non respecté par les Britanniques, c'est la nouvelle menace qui plane depuis ce weekend britannique est membre de l'Union européenne 10 vouloir ton accord avant le

00:02:59
Sommet européen fixée au 15 octobre pendant ce temps le gouvernement britannique a d'autre à faire en cours, il devrait continuer à soutenir son économie, devra-t-il reconduire les mesures de soutien aux salariés mise en place pour éviter les licenciements, elle arrive à l'heure terme fin octobre et leur conduction semble aujourd'hui nécessaire, mais le ministre des Finances et bien il a des limites quand il a prévenu qu'il fallait se parler à des moments encore plus difficile. Le pays est extrêmement est endetté la dette publique du Royaume-Uni a dépassé fin juillet le seul le seuil des 2000 milliards de dollars, c'est une première d'après Stephen King, elle économise de la banque HSBC les retombées bien réel de la pandémie pour être un camouflage idéal pour maquiller le naufrage causé par le brique.

00:00:00
Translate the current page