Aujourd'hui l'économie - Aujourd'hui l'économie - Allemands en tête, les Européens veulent revoir leur relation économique avec la Chine

Le dirigeant chinois Xi Jinping et ses homologues européens se retrouvent à la mi-journée pour un mini-sommet virtuel essentiellement consacré aux questions commerciales. Un format modeste, comparé au sommet extraordinaire initialement prévu à Leipzig. Ce n'est pas seulement à cause de la pandémie que les ambitions ont été revues à la baisse. Aujourd’hui, les Européens sont en plein doute sur leur relation avec ce partenaire difficile. À Leipzig devait être enfin signé le traité sur l’investis

  • Play Speed:
Content Keywords: économie Dominique gaillard président
00:00:00
Aujourd'hui l'économie bonjour Dominique gaillard. Bonjour Nathalie le président chinois, on se retrouve à la journée mais virtuelle consacré essentiellement aux questions commerciales. Alors c'est un format modeste Dominique comparé au sommet extraordinaire initialement prévu en Allemagne à la ici et ce n'est pas seulement à cause de la pandémie que les ambitions ont été revu à la baisse aujourd'hui. Les Européens sont en plein doute sur le relation avec ce partenaire difficile à Leipzig devait être enfin signé le traité sur l'investissement que les entreprises européennes attendent avec impatience pour faciliter leur présence dans l'Empire du Milieu, ce traité est en discussion depuis 7 ans les Européens s'interroge à quoi bon Intel traité alors que pékin ne cesse de serrer l'accès à son marché, c'est le constat de la chambre européenne de commerce en Chine dans son rapport annuel publié la semaine dernière, elle déplore.

00:00:59
Seuls les secteurs où les entreprises chinoises sont déjà très performante et donc dominante comme l'automobile ou la banque sont ouverts aux entreprises étrangères la relation avec la Chine étais une priorité de la présidente allemande de l'Union européenne. Mets Angela Merkel, elle aussi est en train de revoir son agenda sous la pression des critiques de plus en plus visible Etnies outre-Rhin ouvertement par proposition, mais oui en plus les entreprises les plus orientée vers la Chine ont tous vers le débat de la Fédération des industries la sonnette d'alarme dans un rapport publié est déjà sur tous les angoisses du Mittelstand les entreprises de taille intermédiaire qui ont prospéré en exportant leur machine-outil en Chine. Redoute maintenant d'être copier doubler et donc peut-être bientôt laissé par ses clients pressé de s'affranchir de leur dépendance les grandes entreprises allemandes continue à réaliser LD investissement en gros corps en Chine Volkswagen mes 2 milliards d'euros dans la voiture.

00:01:59
10 milliards pour construire un complexe électro pétrochimie que une usine de plastique en l'occurrence mais ces entreprises publiques à l'égard de ce partenaire à cause de la nouvelle situation juridique à Hong Kong à cause de l'eau pression des uyghurs dans le sens où beaucoup d'entre eux ont des usines est le ministre allemand des Affaires étrangères rappelle maintenant volontiers que 70 % du commerce extérieur de l'Allemagne se fait avec l'Europe avec la Chine, c'est 7 % seulement Dominique l'Allemagne envisage vrai talent de passer du marché chinois. Alors c'est pas encore l'option retenu par la chancelière ni par son ministre de l'Économie jusqu'à maintenant la priorité donnée aux intérêts économiques dans les relations avec un Pékin. A plutôt bien réussi à Berlin depuis quand Gala Merkel est arrivé au pouvoir, il y a 15 ans les exportations allemande vers la Chine en quintuplés, c'est vrai qu'on va leur en relative, elle ne représente que

00:02:59
Pour cent du commerce extérieur allemand c'est néanmoins plus de la moitié des exportations européenne vers la Chine soit un montant de 100 milliards d'euros après la crise financière de 2008. Les Chinois ont relancer l'économie allemande l'histoire se répète à l'heure du coup, les exportations envers la Chine, on rebondit en juin. Puis en juillet tandis que les exportations vers les États-Unis restant l'Allemagne. A plus que jamais besoin de la chaîne pour retrouver son tenue sens bref aux États-Unis. C'est finalement la société californienne Oracle qui reprend l'application Tic-Toc Microsoft a été écarté la société-mère chinoise. L'opération a un partenariat plutôt qu'un rachat sera détaillé dans les prochaines heures, elle doit maintenant et approuvé par la Maison-Blanche Donald Trump accuse la plate-forme d'espionnage auproux pékin douce à volonté de l'éliminer du sol américain ou de la contrôler Dominique Bayard.

00:00:00
Translate the current page