Aujourd'hui l'économie - Aujourd'hui l'économie - Les nouveaux champions des énergies propres ont le vent en poupe

Ce samedi 12 décembre 2020 marque le cinquième anniversaire de l’accord de Paris visant à limiter le réchauffement du climat. Au cours d’un sommet virtuel, les États doivent ajuster leurs engagements. Qu’en est-il du côté des énergéticiens ? Les majors, les grandes compagnies pétrolières privées, prennent plus ou moins le chemin de la neutralité carbone. Les groupes européens, sous la pression des objectifs fixés à Bruxelles, ont quasiment tous annoncé cette année leur stratégie pour parvenir

  • Play Speed:
Content Keywords: école Dominique gaillard
00:00:00
Aujourd'hui l'école bonjour Dominique gaillard. Bonjour Nathalie, c'est samedi le 5e anniversaire de l'accord de Paris sur la limitation des émissions de gaz à effet de serre les États doivent, tu as juste et leurs engagements au cours d'un sommet virtuelle qu'en est-il Dominique du côté des energeticien les médias les grandes compagnies pétrolières privé prennent plus ou moins le chemin de la neutralité carbone les groupes d'Européens sous la pression des objectifs fixés à Bruxelles ont quasiment tout ça. Non, c'est cette année Laure stratégie pour parvenir à la neutralité carbone en 2050 et les Américains s'y met aussi, ils sont encore loin de renoncer à l'exploitation des hydrocarbures, mais la plupart se convertissent aux énergies renouvelables un choix qui était discutable, il y a 5 ans est devenu une évidence car entre-temps les médias longtemps considéré comme les entreprises les plus puissante au monde se sont fait bousculer voir dépassé.

00:00:59
Les super medior du renouveau du renouvelable super mais c'est comme ça que ce sont baptisés les nouveaux poids lourds des énergies vertes, la plupart sont des energeticien européens, les héritiers les fournisseurs d'électricité public longtemps déconsidérer et bien ils ont fait avant les autres au Soler aller au lien et ils ont pris l'ascendant sur les compagnies pétrolières, il y a 15 ans et elle a annoncé des records Dominique pour triplés ses capacités dans le renouvelable 160 milliards d'euros d'ici 2030 pour développer ses capacités rénover offrir de nouveaux réseaux électriques partout où il est présent, on salit bien sûr mais aussi en Amérique du Nord en Amérique latine et en Afrique, c'est investissement dans l'énergie verte pour les 3 prochaines années et bien cela représente quasiment l'équivalent de ce que BP shell et total vont investir la plus grande entreprise italienne pas aujourd'hui deux fois plus lourd que et ni le champion national de l'or noir et Nesle encore des centrale au charbon maison.

00:01:59
Bien attention de s'en débarrasser définitivement d'ici 7 ans car NL comme le Danois hors stade devenu le leader mondial de l'éolien, on fait le pari du renouvelable. Il y a 20 ans pour se débarrasser de ses centrale vieillissante qui plombe réputation et leur compte, elles ont bénéficié des subventions accordées aux énergies renouvelables mais avec l'amélioration des technologies les énergies renouvelables sont devenus. Bon marché et leurs investissements d'hier nourrissent les profits d'aujourd'hui Dominique la crise économique engendré par le covid-19 peut-elle ralentir où a que les investissements dans renouvelables énergies propres ailes entreprise de l'économie entraîné la fermeture des centrales conventionnelle devenu plus coûteuse que les parcs solaire ou les super major son vélo cours de leurs actions s'envoler cette année tandis que celui des meilleurs se s'effondrait avec la base des cours du pétrole l'Américain next era le premier NRJ.

00:02:59
C'est un verre au monde a même brièvement dépasser la capitalisation boursière des mobiles, c'était au mois d'octobre et c'était lent devrait se poursuivre l'an prochain les investissements dans le renouvelable pour être qui sont réalisés dans les énergies fossiles même si les hydrocarbures à carbure sont encore la source majeur d'énergie la dynamique et du côté de l'électricité verte mais attention des effets pervers des plan de relance même si la plupart mettre l'accent sur la transition énergétique, la réalité est plus grise que verte d'après un groupe de chercheurs les pays du G20 au premier 150 milliards de dollars ou les énergies renouvelables mes 80 milliards de plus pour les hydrocarbures. Merci Dominique Bailly.

00:00:00
Translate the current page