Aujourd'hui l'économie - Aujourd'hui l'économie - Fincantieri-Chantiers de l’Atlantique: le rachat coule

Clap de fin pour le rachat des Chantiers de l’Atlantique par le groupe italien Fincantieri. Après divers rebondissements dans un feuilleton vieux de plus de quatre ans, Paris, principal actionnaire des chantiers de Saint-Nazaire et Rome ont décidé de ne pas prolonger l'accord de 2018 et d'abandonner l'opération. Officiellement, la principale responsable est l’épidémie de Covid-19. Néanmoins, la houle secoue depuis longtemps ce qui devait devenir « l'Airbus des mers » Tout remonte à 2016. La s

  • Play Speed:
Content Keywords: économie Pauline Claeys Nathalie
00:00:00
Produit l'économie Bonjour Pauline Claeys bonjour Nathalie. Bonjour à tous à cette fois, c'est bien le clap de fin pour le rachat des Chantiers de l'Atlantique par le groupe italien Fincantieri après moult rebondissements dans un feuilleton vieux de plus de 4 ans Paris principal actionnaire des chantiers de Saint-Nazaire et Rome ont décidé d'abandonner l'opération pourquoi cet échec Pauline alors officiellement la principale responsable, c'est l'épidémie de covit. Non mais revenants si vous le voulez bien à la jeunesse de ce qui devait créer l'Airbus des mères car la houle sera la car la houle secousses rachat depuis longtemps, tu remontes 2016 la société coréenne STX à leur propriétaire des chantiers de Saint-Nazaire fait faillite est structuré dans la foulée la justice coréenne retiens l'offre de Fincantieri pour le rachat du site France, elle était seule au printemps 2017 en accord de rachat est conclu sous la présidence de François Hollande finalement quelques mois plus tard. Emmanuel Macron, fraîchement arrivé à l'Élysée. Mets un coup de frein au projet et

00:00:59
3 dans les relations bilatérales l'état annonce vouloir renegocier l'accord et monte au capital hauteur de 84 % des Chantiers de l'Atlantique pour prendre le temps de renégocier en 2018 en mai à l'accord les sont toujours, la majorité a des actifs italien et signé Fincantieri possède ré interne 50 % des Chantiers de l'Atlantique et Paris lui prêterai un pur sang pendant 12 ans pour laisser au groupe de Trieste le contrôle opérationnel et puis Pauline, le dossier est arrivé sur les bureaux de la Commission européenne, elle a été saisi par la France et l'Allemagne pour examen rappelons que la troisième grande entreprise de construction de paquebot en Europe, c'est meilleur vers Bruxelles a ouvert une enquête approfondie sur l'impact de la vente sur la concurrence mais n'a jamais pris de décision définitive, en fait la concrétisation de la Corée, tu es en attente de cette prise de position mais le dossier est dans une impasse Bruxelles attendait des informations complémentaires de Fincantieri. Mets le groupe public italien assurer en décembre ne pas pouvoir faire mieux au total l'échéance de l'accord a été reporté à cinq reprises toujours.

00:01:59
Pourquoi les deux parties hôtel préféré renoncer maintenant dans un communiqué comment Paris-Rome mettre donc en avant le contexte économique incertain en particulier dans le tourisme le texte souligne que dans ce contexte la commission on a pu clôturer la procédure et on peut difficilement s'empêcher de penser que la pandémie offert une porte de sortie aux différentes parties en France, le projet faisait face à l'hostilité d'une partie de la classe politique des élus locaux de salariés de partenaire industrielle une commission sénatoriale avait même et mis un avis défavorable en octobre, elle sentait Roger entre autre sur la stratégie de Fincantieri qui possède déjà au moins 18 sites dans le monde la commission que le travail soit rapatrié en Italie en cas de mauvaises conjoncture et puis les détracteurs du projet s'inquiéter également d'éventuelles de transfert de savoir-faire en Italie voir en Chine fini chérie, en effet récemment nuit des relations avec CSS. C'est un conglomérat chinois dans notre côté des doutes avec émerger sur la motivation de film cantieri qui malgré l'octroi de plusieurs délai n'a pas pu compléter le dossier.

00:02:59
Crise économique liés à la pandémie de covid-19 à donc ajouté du doute au doute mais a permis aux deux partenaire européen de sortir la tête haute de ce dossier sensible sur le plan diplomatique Rome et Paris en 6e d'ailleurs sur leur volonté continuer à coopérer dans le secteur maritime. Non programme de construction de ravitailleur pour la marine française en coopération entre les Chantiers de l'Atlantique et ensuite de fille quand il a été lancé en mai dernier la joint-venture naviguer entre naval group et fils quand il est opérationnel depuis 1 ans également quant à l'avenir des Chantiers de l'Atlantique, une cellule va être très pour travailler sur les prochaines options de rachat le ministère français de l'économie à l'intention de prendre le temps d'étudier les différents scénarios selon les sources à Bercy le constructeur naval un avait suscité plusieurs marques d'intérêt dans le passé reste à savoir si elles seront Renault pas d'urgence à sur temps à Bercy le carnet de commande est rempli pour plusieurs années pour aujourd'

00:00:00
Translate the current page