Aujourd'hui l'économie - Aujourd'hui l'économie - Faut-il avoir peur du retour de l’inflation?

La menace d’une hausse généralisée des prix agite les marchés et les économistes. Jérôme Powell, le patron de la Réserve fédérale, a cherché, hier, à calmer les inquiétudes. La hausse généralisée des prix est un vieux souvenir en Occident. On a presque oublié ce fléau qui grignotait les revenus dans les années 1970 et appauvrissait les ménages, confrontés à la montée du chômage. Cette flambée incontrôlée est souvent alimentée par celle des matières premières. Au XXe siècle l'étincelle avait ét

  • Play Speed:
Content Keywords: économie Dominique Bayard fléau
00:00:00
L'économie bonjour Dominique Bayard. Bonjour Nathalie, faut-il avoir peur du retour de l'inflation la menace d'une hausse des prix en tout cas à gîte les marchés et les économistes le patron de la Réserve fédérale Jérôme Powell à chercher hier Dominique à calmer les inquiétudes généralisée des prix, c'est un vieux souvenirs en Occident, on a presque oublié ce fléau qui grignotait les salaires dans les années 70 et appauvri c'est les ménages confronté à la c'est du chômage cette flambée un contrôle et des prix est souvent alimenté par celle des matières premières au 20e siècle l'intéresse, elle a VTT la crise pétrolière aujourd'hui. Il n'y a pas grand chose à faire du côté du brut puisque la faiblesse de la consommation comprime les prix du pétrole en revanche toutes les autres matières premières voit leur cours grimper en flèche qu'elle soit Agricole lumière dans l'industrie, il y a même des pénurie de plastique de semi-conducteur susceptible de faire grimper les prix des produits finis dans les prochaines semaines, cette poussée est bien réel medeos comparable se sont déjà produits sont réveillés l'inflation.

00:00:59
6 € doute surtout les effets inflationnistes du plan massif de soutien à l'économie de Giovanni massif en 1900 milliards de dollars qui seront distribués aux ménages aux entreprises, c'est trop long 1900 milliards de dollars qui s'ajoutent au 3700 milliards dépensé par Donald Trump, est-ce bien nécessaire s'interroge d'éminence économistes comme le très respecté Larry Summers un keynésien, c'est plutôt favorable à la dépense publique l'ancien chef économiste du FMI le français Olivier Blanchard est du même avis pourquoi distribuer autant d'argent alors que la campagne de vaccination devrait bientôt comment ça a porté ses fruits aux États-Unis. Alors que l'épargne des Américains est assez élevé cette manne explique-t-il favorisera une consommation frénétique et donc la surchauffe quand la demande des biens dépasse l'offre disponible les prix explose le mécanisme de l'inflation est en place avec quelle conséquence Dominique alors pour maîtriser cette hausse exubérante. La Réserve fédérale la banque centrale américaine va sans doute remonter.

00:01:59
Taux d'intérêt l'argent plus cher c'est mauvais pour Wilfried qui ben depuis 10 ans dans l'euphorie grâce à l'argent des plan de relance, on comprend pourquoi la bourse et fébrile mais c'est surtout un frein Alain à l'économie, soit l'inverse de ce qui est recherché, enfin c'est une menace inquiétante très inquiétante pour les pays hyper endetté qui profite tranquillement en ce moment des taux négatif, c'est-à-dire pour les pays européens parce que vous dites aux Américains et bien elle serait plus mécaniquement sur les marchés européens. Cela a déjà commencé la semaine dernière et Jérôme Powell le président de la Réserve fédérale à essayer donc hier de te calmer, c'est fort. Oui, on s'exprime en devant sinon il a surtout insisté sur la nécessité de soutenir encore massivement l'économie de lutter contre le chômage, c'est sa priorité absolue, il adhère complètement au plan Bible le relèvement et encore lointain a-t-il déclaré pas question d'y recourir ton Klaus des prix, n'attends pas la barre des 2 pourcents en ce moment. L'inflation est bien en dessous autour de 1,5 pourcents en bref encore Dominique.

00:02:59
Qu'ils annoncent un budget de 15 milliards de dollars pour sortir de la récession. Cela fait 2 ans que Lille est en crise la pandémie la accentuer le PIB de Hong Kong à reculer de 6 pourcents en 2020. Le gouvernement prévoit des direct au ménage le gouvernement annonce par ailleurs le début de la campagne de vaccination antico.

00:00:00
Translate the current page