Aujourd'hui l'économie - Aujourd'hui l'économie - Le climat, nouvel enjeu de la rivalité entre la Chine et les États-Unis

Le président chinois Xi Jinping a confirmé sa participation au sommet sur le climat organisé par le président Joe Biden. La lutte contre le réchauffement climatique est un des rares dossiers sur lesquels les deux grandes puissances ont repris le dialogue. C’est une bonne nouvelle pour la planète, puisque ces deux pays sont les deux premiers responsables du réchauffement. Sans eux, la baisse sensible des gaz à effet de serre est vouée à l’échec. La Chine en émet près de 30% et les États-Unis 15

  • Play Speed:
Content Keywords: États-Unis Chine gaz à effet de serre président réchauffement climatique réchauffement Dominique lutte responsable puissances Joe Biden économie dossier baisse un échec manière
00:00:00
Aujourd'hui l'économie avec Dominique Bayard bonjour Dominique de manière virtuelle par le président Joe Biden la lutte contre le réchauffement climatique et un des rares dossier sur lequel les deux grandes puissances ont repris le dialogue et on peut s'en réjouit puisque ces deux pays sont les deux premiers responsable du réchauffement 100e la baisse sensible des gaz à effet de serre est voué à l'échec la Chine en mm près de 30 % les États-Unis 15 % dans le détail. La Chine voit ses émissions grimper en flash depuis 30 ans tandis que celle des États-Unis se passe mais les États-Unis sont les plus anciens pollueur et les plus grands s'il en rapporte au nombre d'habitants. C'est pourquoi le retour dans l'accord de Paris décidé par Joe Biden après son élection a été la bienvenue avec ce sommet. Le président démocrate veut démontrer que son pays est prêt.

00:00:59
Rattraper son retard accumulé sous la présidence de Donald Trump, il pourrait annoncer la réduction de moitié des gaz à effet de serre pour 2030 conformément à l'accord de Paris à côté de la neutralité carbone pour 2060 les États-Unis souhaite qu'elle aille plus loin encore car je veux aussi reprendre le leadership sur le climat et un site et des autres pays à être encore plus pour le moment pékin estime ne pas avoir de leçon à recevoir. La Chine a une longueur d'avance dans les engagements pris mais surtout dans les moyens d'y parvenir entre 2010 et 2020. Elle investit deux fois plus que les États-Unis dans les énergies propres les Américains le savent dans un discours préparant ce sommet le secrétaire d'État à Antony blinken à rappeler que les États-Unis doivent aussi investir massivement dans les énergies vertes pour dit-il contrecarrer la domination chinoise, il rappelle que la Chine est le premier producteur le premier exportateur de panneau solaire 7 ans.

00:01:59
Premier dans les éoliennes les batteries la voiture électrique bref dans toutes les technologies indispensable pour produire de l'électricité verte l'alternative au cidre au carbure Dominique, est-ce que cette transition énergétique va devenir un nouveau terrain d'entente ou un nouveau terrain de compétition entre les deux grandes puissances de 10 prêts à coopérer mais l'histoire récente des monstres que cela ne va pas de soi côté américain dans sa guerre commerciale contre la Chine Donald Trump avait t'a piqué des droits de douane sur les panneaux solaires chinois ou non de l'emploi américain président Bible lui aussi a promis de défendre l'ouvrier américain. Il devra démontrer s'il peut concilier cet engagement avec la priorité donnée au climat et à la coopération avec la Chine dans le domaine alors qu'au congrès des élus font pression en ce moment pour exclure les produits chinois des investissements massifs dans les infrastructures après le commerce la technologie.

00:02:59
Et ben, elle est bien en train de devenir un nouveau champ de bataille entre les deux superpuissances les États-Unis contre les pays qui abusent du charbon bien sûr séculier à la Chine le pays qui continue à construire des centrales au charbon parce qu'il en est le plus gros consommateurs 60 % de son électricité en dépend encore mais ce terrain des hydrocarbures éliminer les États-Unis le premier producteur mondial de pétrole ont choisi de remplacer le charbon par le gaz et de prendre voir leur exportation de gaz naturel liquéfié, en soutenant les investissements nécessaire dans les consommateurs un choix pas vraiment compatible avec la lutte contre le réchauffement climatique. Merci à vous.

00:00:00
Translate the current page