Aujourd'hui l'économie - Aujourd'hui l'économie - Brexit: les entreprises souffrent de l’application aléatoire de l’accord

Le Parlement européen doit valider ce mardi l’accord commercial post-Brexit. Ce vote intervient alors que beaucoup d’entreprises de part et d’autre de la Manche trouvent bien saumâtre l’addition du divorce. Car l'accord, pas encore voté, s'applique à titre provisoire depuis le premier janvier. Les plus amers sont les pêcheurs. Les pêcheurs français sont en colère et ils menacent de bloquer le port de Calais si on ne leur accorde pas les licences promises pour pêcher dans les eaux britanniques,

  • Play Speed:
Content Keywords: économie Dominique Bayard Dominique Xavier accord entreprises pêcheurs
00:00:00
Aujourd'hui l'économie avec Dominique Bayard bonjour Dominique Xavier. Bonjour à tous le Parlement européen aujourd'hui l'accord commercial le Royaume-Uni et de votre intervient alors que beaucoup d'entreprises de part et d'autre de la Manche à trop bien somatra l'addition du divorce n'est pas encore mais il s'applique à titre provisoire de le 1er janvier les plus amer sont les pêcheurs les pêcheurs Français sont en colère et il menace même de bloquer le port de Calais. Si on ne leur accord pas les licences premier pour pêcher dans les Aubrais comme le prévoit l'accord commercial pour les 5 ans qui viennent pour le moment Londres prend son temps et analyse minutieusement chaque dossier avant de délivrer le précieux sésame dans le port de pêche français Boulogne-sur-Mer seulement 22 bateaux sur 120 l'aurai obtenu les pêcheurs français se sent trahi, ils estiment que l'esprit de la cornée pas respecté.

00:00:59
Mais aussi c'est tu me trahis aussi souffre, ce sont les tracasseries administratives des Européens qui limite les exportations de marchandises vers l'Europe continentale Le Continental demeure en théorie leur principal déboucher grâce à l'accord commercial, il n'y a pas de droits de douane. Mais en revanche des contrôles renforcer aux frontières se contrôler son rallonger les délais de livraison de 24 à 48 heures voire 3 jours une catastrophe pour l'acheminement du poisson frais ses ralentissements, on fait chuter les prix notamment sur les côtes de la Cornouaille, le rêve de reprendre le contrôle de leur zoo grâce au président vire au cauchemar pour les pêcheurs britanniques certains regrette déjà d'avoir voté en faveur du divorce les entreprises britannique de l'agroalimentaire Dominique se plaignent, elle de la baisse de leur exportation, c'est la bureaucratie qui est en cause l'attribution d'un produit.

00:01:59
Et subissent aussi des contrôles vétérinaire aux douanes des règles plus stricte sur les plats transformer comme les la Diane et enfin des différence de traitement d'un pays à l'autre et l'interprétation est en change entre la France et la Belgique par exemple toutes ces contraintes ajouter à l'effet pandémie. On lourdement pénaliser leur exportation vers les 27 en 20 février. Elles ont perdu 40 % par rapport au niveau de 2020 celle du poulet et du bœuf en particulier consulter de 75 % alors la mise en œuvre de ce brexit de soufre hôtel d'un excès de zèle de part et d'autre de la 27 avait prévenu. Le brexit ne sera bien fait pour personne dans le climat de défiance un qui prévaut souvent dans les divorces Londres et Bruxelles défendre leur intérêt parfois ou des qui montrent leur propre entreprise même quand elles font pression pour revenir au monde d'avant, c'est le cas sur le marché du carbone dans la perspective du brexit Londres à créer son propre marché qui devrait fonctionner d'ici un mois.

00:02:59
Prévois qu'il soit raccorder au marché européen des droits à polluer mais les négociations non toujours pas commencé des représentants de l'Industrie Britanniques ont récemment 1h voit à celle de leurs homologues 27 Express les politiques d'accélérer les discussions en l'absence de connexion les Britanniques. Redoute de voir les cours du carbone explosé sur leur futur petit marché national tandis que les 27 l'effondrement des cours provoquée par le prochain départ des gros acheteur britannique aujourd'hui l'économie. Merci Dominique.

00:00:00
Translate the current page