Aujourd'hui l'économie - Aujourd'hui l'économie - Pourquoi la remontée des taux d’intérêt fait souffler le chaud et le froid sur les marchés

Les taux d’intérêts vont- ils remonter plus vite que prévu ? Cette question a fait chuter les bourses du monde entier la semaine dernière. La réponse dépend de la Réserve Fédérale, la banque centrale des États-Unis. Son gouverneur Jerome Powell s’exprimera aujourd’hui devant le Sénat, il sera sans doute interrogé sur ce qu’il compte faire pour lutter contre l’inflation.  L’été sera chaud pour Jerome Powell : chacun des mots qu’il prononcera dans les prochaines semaines devant les élus du Congr

  • Play Speed:
Content Keywords: économie Dominique Bayard
00:00:00
Et vas-y aujourd'hui l'économie avec Dominique Bayard. Bonjour Dominique les taux d'intérêt, vont-ils remonter plus vite que prévu cette question a dit les bourses du monde entier et ses réserves fédéral la banque centrale des États-Unis qui a la réponse son gouverneur Jérôme Powell va s'exprimer aujourd'hui devant le Sénat et il sera sans doute interrogé sur ce qu'il compte faire pour lutter contre l'inflation, il était promet d'être chaud pour chacun de ces mots peut faire basculer les marchés dans la déprime la fun jusqu'à maintenant. Ne craignez pas vraiment le spectre de l'inflation mais elle y a quelques jours certains de ses membres ont laissé entendre qu'il pourrait augmenter les taux d'intérêt plus vite que prévu des l'an prochain pour tuer cette spirale délétère qui prend son nez aux États-Unis, on se remet traditionnelle pour faire baisser les prix signifie aussi la fin de l'argent à

00:00:59
Comment sur les marchés financiers forte émotion des bourses c'est aussi un médicament qui peut faire du mal au niveau des ménages si le loyer de l'argent augmente trop vite acheter une voiture à crédit ou une maison je viens inabordable et cela pourrait donc casser la croissance pourquoi cette décision repose uniquement sur la Fed et bien parce que c'est la banque centrale des États Unis la Fed qui a le plus arroser l'économie avec des tombereaux de capitaux, elle continue à le faire et c'est ça qui te suit est le prix de l'argent cette politique accommodante imaginer après la crise de 2008 a eu un effet bénéfique pour la reprise américaine après la crise financière comme après la crise du covit. Les États-Unis sont en train de se remettre en selle à une vitesse stupéfiante seulement. Voilà la pandémie joue des tours au banquier centraux le monde d'après ne ressemble plus vraiment au monde d'avant et cela devient beaucoup plus compliqué de prendre la bonne décision, c'est compliqué Dominique qu'est-ce qui rend la tâche de la banque centre.

00:01:59
Les États-Unis plus ardue plus 5 pourcents ou mai aux États-Unis du jamais vu depuis 30 ans les maçons aux Américains disent ne plus être en mesure de garantir le prix d'une maison entre le moment de la signature du contrat et la remise des clés mais est-ce vraiment de l'inflation qui nécessite le recours à l'article est lourde ou bien un accès de fièvre passager ligne au pénurie question n'est pas tranché parmi les experts autre question encore sans réponse le frémissement à la hausse des salaires américains va-t-il transformer la flambée en engrenage infernal là où les prix entrée non celle des salaires et vice-versa, c'est ce que la fin de Redoute par-dessus tout or c'est bien ce qui pourrait se produire sur un marché de l'emploi complètement tourneboulé avec d'un côté 10 million de chômeurs et de l'autre des millions d' emploi vacant faute de candidat a aussi le devoir de surveiller la courbe du chômage sur sa feuille de route, elle doit à la fois.

00:02:59
Marché de l'emploi deux adjectifs conjoint qui lui donne du fil à retordre, il serait sans que les salaires augmente pour faciliter le retour au plein emploi mais cela risque d'alimenter c'est inflation, c'est un peu la quadrature du cercle que doit résoudre Jane Powell avec tous les autres gouverneur de la Réserve fédérale le calendrier le calibrage d'une hausse des taux sont donc des éléments clés pour prendre la bonne décision et il faut qu'il doit habillement annoncée pour éviter cette panique des marchés en bref Dominique le président congolais Denis Sassou-Nguesso s'est entretenu hier avec son homologue chinois Xi Jinping, quel est le chef d'État se sont mis d'accord sur le principe d'une nouvelle restructuration de la date colossal que le Congo-Brazzaville doit rembourser à la Chine, c'est d'être présente aujourd'hui environ 110 % du PIB du Congo à niveau juger tout à fait en soutenant par le FMI ce deuxième aménagement si les trouver devrait faciliter le retour du fond à Brazzaville.

00:00:00
Translate the current page