Aujourd'hui l'économie - Aujourd'hui l'économie - Métiers du Covid-19: Jean-Marc, employé de la morgue du CHU de Libreville

Notre série sur les métiers en valeur durant la flambée de la pandémie du Covid-19 nous conduit au Gabon à la rencontre de Jean-Marc, un employé de la morgue du Centre hospitalier et universitaire de Libreville (CHUL). Comment a-t-il vécu durant cette période, comment a-t-il participé au traitement des morts liés au coronavirus ? Rencontre.

  • Play Speed:
Content Keywords: collègues Jean-Marc Jean-Marc CHU Libreville Marque agents silence arbre combattant Armand
00:00:00
Marque du CHU de Libreville 5 agents travaillent dans le silence pas mais que Jean-Marc il a choisi de me parler loin de ses collègues sous un arbre comme un combattant Jean-Marc affirme qu'il attendait Armand. C'était limite de toute la planète malgré ses petits c'est ton expérience, il était déstabiliser quelque peu par le flot des images venues de l'extérieur, on avait toujours ces images en tête de mort en vrac même des médecins ont perdu la vie en souvent des alors nous et Tonton à taupe acteur, on se dit aussi qu'on risque d'avoir une attaque de ce virus le 12 mars le premier cas covit des confirmer au Gabon. Le gouvernement le confit de mon total et 20 ce jour où la mort de CHU de Libreville reçoit son premier décès liés aux coronavirus. J'ai réalisé à cet instant que la

00:00:59
Mets était face à moi.

00:01:05
Le virus était face à moi, j'ai réalisé.

00:01:10
Cette peur bleue en moi, j'ai revu ma vie.

00:01:16
face à cette pandémie la basculer est-ce que

00:01:21
Si je m'approche de se défend, je serai pas contaminé.

00:01:25
est-ce que si je traite de fin je serai pas contaminer la personne installer

00:01:31
Vous oubliez que vous êtes en tracteur.

00:01:35
Vous oubliez que vous avez des tenue appropriée, j'ai eu peur ça a été la base en fait la peur malgré la peur Jean-Marc et ses collègues se sont mises au travail après la peur fallait y aller.

00:01:51
Avec le serment que vous avez porté te récupérer c'est de fin et faire votre boulot et vous vous dites si les médecins ont fait nous thanatopracteur. Il faut qu'on aille vous êtes combien ce jour-là de 4 et le nombre en fait, tu m'as beaucoup aidé parce que je me suis appuyé sur la présence des collègues pour pouvoir faire face.

00:02:14
à cette épidémie est-ce que cette peur se lisait sur le visage de tout un chacun exactement puisque c'est une maladie inconnue autre le serment Jean-Marc et ses collègues se taire et décoré par les équipements de protection personnelle mise à disposition par la direction de la morgue pour enfants parce qu'on était très protégé du coronavirus Jean-Marc se souvient encore de son retour à la maison ce soir-là qu'est-ce qui va se passer quand j' arriverai à la maison est-ce que je ne pense pas le virus sur moi

00:02:48
Mais quand je suis arrivé à la maison automatiquement, je me suis désinfecté.

00:02:54
De la tête aux pieds les chaussures les vêtements et puis j'ai une nuit très blanche. J'ai pas dormi parce que je révise encore cette image cette image cette image. Le Gabon a atteint le pic de la pandémie au mois de mai 53 décès enregistrés au 21 août. Jean-Marc est fier d'avoir joué sa partition.

00:03:18
Je reviens de loin Yves Laurent comme à Libreville RFI.

00:00:00
Translate the current page